La Crosse de Saint Martial

A Bordeaux durant le Moyen-Âge, on raconte qu’un terrible dragon, couvert d’écailles s’était installé dans une tour et menaçait les habitants de la ville de souffler peste ou choléra s’ils ne lui apportaient pas tous les dimanches une jeune fille vierge âgée de 15 à 20 ans ainsi qu’un tombereau de légumes et d’herbes afin de le nourrir.

Le dragon n’avait pu être vaincu qu’à l’aide d’un bâton miraculeux, aussi connu sous le nom de Crosse de Saint Martial.

Perdu dans le temps, cette Crosse demeura introuvable pendant des siècles.

John Spiffer, archéologue émérite, après des années de recherches aurait fini par mettre la main dessus. John a disparu la nuit-même.

Avide du pouvoir de la Crosse, une secte secrète, connue sous le nom des Martialistes, et croyant encore au pouvoir de la Crosse est à sa recherche. 

Nous devons à tout prix le trouver avant eux.

Réserver